!Free Kindle ♪ Guide des bars et pubs de Saguenay ⚉ PDF or E-pub free

!Free Kindle ♍ Guide des bars et pubs de Saguenay ♌ Pendant un mois, Mathieu Arsenault a fait la tourn e des bars et pubs de Chicoutimi et de Jonqui re Assis au comptoir, il a consign sur son t l phone les moments et les petits v nements du nightlife saguen en, croquant sur le vif chasseurs et shooter girls, karaok et sambuca flamb e le spectacle d un r el ordinaire tonnamment riche en images Le guide des bars et pubs de Saguenay, ce sont les po mes crits au long de ces soir es et, plac en regard, un essai dans lequel l auteur revient sur cette exp rience et o se d finit, par le recours la notion de t l phone carnet, une pratique de po sie directe Dečak i leptir Mathieu Arsenault a fait la tourn e des bars et pubs de Chicoutimi et de Jonqui re Assis au comptoir My Badgirl Roommate (Good Girl, il a consign sur son t l phone les moments et les petits v nements du nightlife saguen en The Bad Boy Has Fallen: A My Bad Boy Neighbor Bonus Chapter croquant sur le vif chasseurs et shooter girls Der kurze Traum des Jakob Voss karaok et sambuca flamb e le spectacle d un r el ordinaire tonnamment riche en images Le guide des bars et pubs de Saguenay Husband And Wife Reunion ce sont les po mes crits au long de ces soir es et Battle For Rumora (Sunny Ray) plac en regard The Nail Knot (Fly Fishing Mysteries un essai dans lequel l auteur revient sur cette exp rience et o se d finit Monash par le recours la notion de t l phone carnet Die Träumer une pratique de po sie directe Ce livre qui ne promettait rien d incroyable, nous livre une performance encore moindre D abord, l auteur prend environ le tiers du livre nous expliquer le pourquoi du comment de son livre, pour un livre aussi simple, je ne suis pas certain que cela fut n cessaire Ensuite, j aurais aim des anecdotes, des punchs , des trucs originaux et troubles, mais en fait on se retrouve avec une s rie d anecdotes banales et sans int r ts, crit simplement, dans un style volontairement pur qui fonction Ce livre qui ne promettait rien d incroyable, nous livre une performance encore moindre D abord, l auteur prend environ le tiers du livre nous expliquer le pourquoi du comment de son livre, pour un livre aussi simple, je ne suis pas certain que cela fut n cessaire Ensuite, j aurais aim des anecdotes, des punchs , des trucs originaux et troubles, mais en fait on se retrouve avec une s rie d anecdotes banales et sans int r ts, crit simplement, dans un style volontairement pur qui fonctionne mod r ment Des anecdotes qui pouvaient tre dr le vivre, mais rien d int ressant lire Au lieu de lire ce livre, g tez vous dans le monde r elle et allez passer une soir e dans n importe qu elle bar de petite ville et vous verrez vous m mes ce que l auteur nous raconte La forme du texte une page d essai gauche et la po sie droite m a d rang tout le long du roman. la fois essai et po sie, ce livre se pr sente comme un tre hybride, o la page de gauche d crit le proc d d criture des po mes de la page de droite En faisant un parall le entre cin ma direct et son criture, il d taille son exp rience litt raire durant son mois de r sidence au Saguenay Ce mois, il le passe crire de la po sie sur son cellulaire dans les bars et pubs, sorte de portraits minimalistes de son environnement.Commen ant bien, je regrette le faible nombre de po mes concernant la fois essai et po sie, ce livre se pr sente comme un tre hybride, o la page de gauche d crit le proc d d criture des po mes de la page de droite En faisant un parall le entre cin ma direct et son criture, il d taille son exp rience litt raire durant son mois de r sidence au Saguenay Ce mois, il le passe crire de la po sie sur son cellulaire dans les bars et pubs, sorte de portraits minimalistes de son environnement.Commen ant bien, je regrette le faible nombre de po mes concernant les bars et les pubs il ne compl te m me pas le recueil et est oblig d ajouter des po mes un peu parse sur des sujets plus diversifi s qui se r v lent toutefois bien crits et int ressants L essai est aussi pertinent, posant un regard sur l criture au 21e si cle Le choix de plaquer ces deux genres c te c te dans le livre m a surpris et m a oblig revoir mon approche de lecture, devant chaque fois mettre en pause l essai qui devient presque la trame narrative du livre pour me concentrer sur le po me, avant de devoir retourner l essai tant originaire du Saguenay, c est sans surprise que ce livre m a interpell e Je ne suis pas du tout habitu e de lire de la po sie, alors je croyais que j allais pr f rer la portion essai du livre Cependant, j ai t agr ablement surprise.D abord, il faut savoir que ce livre suit une forme tr s particuli re Il s agit d un essai superpos avec des po mes Ceux ci sont dispos s volontairement de fa on entrecouper la lecture, allant m me jusqu s parer une phrase en deux Je croyais que tant originaire du Saguenay, c est sans surprise que ce livre m a interpell e Je ne suis pas du tout habitu e de lire de la po sie, alors je croyais que j allais pr f rer la portion essai du livre Cependant, j ai t agr ablement surprise.D abord, il faut savoir que ce livre suit une forme tr s particuli re Il s agit d un essai superpos avec des po mes Ceux ci sont dispos s volontairement de fa on entrecouper la lecture, allant m me jusqu s parer une phrase en deux Je croyais que a allait profond ment m nerver, mais c est vraiment tout le contraire le style d criture s rieux et st rile utilis dans l essai est aux antipodes du lyrisme et du joual truff de r gionalismes employ s dans les po mes La coupure mentale est donc tout aussi facile faire que la coupure physique J aime qu un livre me surprenne et d joue mes pr jug s Ce fut tout fait le cas Le sujet de l essai portait sur la m thode employ e pour trouver l inspiration des po mes Ce n tait donc pas directement le m me sujet que les po mes, mais le lien entre les deux tait v ritablement fondu, m me intrins que L essai faisait r fl chir et l tudiante en droit que je suis a bien aim la r f rence ditions Vice Versa c Aubry, une importante d cision jurisprudentielle concernant l atteinte la vie priv e Ayant d j fr quent certains de ces bars dans le pass , c est tonnant de voir quel point les po mes refl taient bien l ambiance qui y r gne Leur forme tait aussi tr s vari e, certains taient plus courts, d autres plus longs Sans n cessairement avoir mis les pieds au Saguenay, je crois que c est le genre d atmosph re que tout bon Qu b cois peut s imaginer pour l avoir d j v cu au moins une fois C est ce qui fait de cette po sie une po sie accessible loin de moi l id e d en diminuer la qualit , mais c est le genre de chose qui peut faire aimer la po sie un profane de ce monde Ayant une forme aussi particuli re, c est d finitivement le genre de livre que je relirai plus tard, mais sans jamais s parer l essai des po mes L auteur l explique merveilleusement bien plut t que de se repousser tels huile et eau, ils se comblent, se compl tent, chacun apportant ce dont l autre souffre Finalement, je dois dire que je n ai pas trop compris pourquoi certains po mes de la fin se passaient dans des bars de Rimouski alors que le titre ne parle que de bars du Saguenay En tout cas, une chose est certaine, c est que cela donne d finitivement le go t de se commander un verre dans un bar de quartier et d utiliser la m thode du t l phone carnet notre tour A priori, la d marche d Arsenault me plaisait beaucoup Il faut dire que je m attendais trouver une trame narrative et un soup on de voyeurisme En fin de compte, cet exercice de po sie directe concerne plut t le r el ordinaire, comme l appelle l auteur Ainsi, les po mes qui en sont issus tentent de s loigner de la mise en sc ne du r el Comme Arsenault l avoue lui m me dans l essai accompagnant ses textes po tiques, il n y parvient toutefois pas compl tement Le tout est int ressant, mai A priori, la d marche d Arsenault me plaisait beaucoup Il faut dire que je m attendais trouver une trame narrative et un soup on de voyeurisme En fin de compte, cet exercice de po sie directe concerne plut t le r el ordinaire, comme l appelle l auteur Ainsi, les po mes qui en sont issus tentent de s loigner de la mise en sc ne du r el Comme Arsenault l avoue lui m me dans l essai accompagnant ses textes po tiques, il n y parvient toutefois pas compl tement Le tout est int ressant, mais le parall le que l auteur trace entre sa d marche et le cin ma direct et un peu pompeux, ce qui m nerve, et contribue sans doute la note attribu e au livre Il para t que le livre tait mont essai gauche po sie droite, pas s re que j aurais aim a En tous cas dans ma version num rique ce n tait pas ainsi, j avais une r daction dense et apr s un po me par page J ai aim les r flexions sur le t l phone stylo et la cam ra crayon, les r f rences au cin ma du r el, et je me suis mise penser l lasticit du temps lorsque quelqu un raconte, Zola qui obs dait aussi l dessus mais de fa on diam tralement oppos e.Et puis apr s viennent les po m Il para t que le livre tait mont essai gauche po sie droite, pas s re que j aurais aim a En tous cas dans ma version num rique ce n tait pas ainsi, j avais une r daction dense et apr s un po me par page J ai aim les r flexions sur le t l phone stylo et la cam ra crayon, les r f rences au cin ma du r el, et je me suis mise penser l lasticit du temps lorsque quelqu un raconte, Zola qui obs dait aussi l dessus mais de fa on diam tralement oppos e.Et puis apr s viennent les po mes citations observations, j adore cette lecture franche de la vie ordinaire Je regrette qu il y en ait eu aussi peu, je me serais laiss e porter par ces ambiances assourdissantes beaucoup plus longtemps Un exercice int ressant, mais d cid ment rat dans la forme Les comparaisons Desbiens me laisse pantois Personnellement j aime norm ment sa po sie et la trouve efficace dans se qu il nous d livre Ce que Mathieu Arsenault cherche produire est malheureusement pas tr s digue d int r t au bout du compte Son travail qui m a captivit par le pass m a laiss indiff rent ici Cela dis son essai est int ressant et am ne une r flexion tr s juste de la forme du po me sur le vif. J ai beaucoup appr ci la r flexion sur la possibilit d utiliser la po sie pour rendre compte de l instant Par contre, il y a, mon avis, une grande diff rence entre la d marche de Mathieu Arsenault et de Patrice Desbiens dont il est souvent question dans l ouvrage dans ses po mes, Desbiens fait partie du moment, il note un quotidien dont il fait partie et dont il est partie prenante C est de son quotidien dont il est question son appartement, ses bars, ses gens Il n est pas observateur J ai beaucoup appr ci la r flexion sur la possibilit d utiliser la po sie pour rendre compte de l instant Par contre, il y a, mon avis, une grande diff rence entre la d marche de Mathieu Arsenault et de Patrice Desbiens dont il est souvent question dans l ouvrage dans ses po mes, Desbiens fait partie du moment, il note un quotidien dont il fait partie et dont il est partie prenante C est de son quotidien dont il est question son appartement, ses bars, ses gens Il n est pas observateur, il ne juge pas Mathieu Arsenault, quant lui, tente de saisir le moment, de le d crire, mais il ne peut s emp cher de nous faire savoir son opinion travers les branches et on sent plusieurs reprises que dans le fond, il les trouve un peu colons les gens dont il est question dans cette ville de parkings de costco pleins le samedi et de microbrasseries vides Hey han mais sont tu caves un peu le monde de Saguenay pis de Rimouski Une po sie actuelle qui r ussira vous faire transporter dans les plus et les moins grands bars de la r gion de Saguenay Pour y a avoir pass quelques soir es et nuits , j avoue que c est comme y tre.